JESUS NOUS PRESERVE DE LA MORT

Mai 10, 2024

 

LECTURE DE L’ECRITURE – NOMBRES 21,4-9 ; JOHN 3,14-16

« De même que Moïse éleva le serpent dans le désert, de même il faut que le Fils de l’homme soit élevé, afin que quiconque croit ait en lui la vie éternelle. »

 

– Jean 3:14-15

 

 

 

Dans Jean 3, Jésus enseigne que l’étrange histoire du serpent d’airain dans Nombres 21 pointe vers lui et son œuvre de guérison. Jésus nous sauve du péché et de la mort. Le livre des Nombres contient de nombreux récits dans lesquels les Israélites se plaignent à Dieu alors qu’ils marchent dans le désert. Dans Nombres 21, ils se plaignent à nouveau de la nourriture. Et dans ce cas, Dieu les punit pour leur rébellion et leur désobéissance. Comme de nombreux récits bibliques, celui-ci se poursuit par un appel au pardon, et Dieu leur donne une réponse miséricordieuse. Mais cette réponse est très inhabituelle. Dieu dit : « Faites un serpent et mettez-le sur un poteau. Celui qui le regardera vivra ».

 

Le serpent de bronze que Moïse a fabriqué représentait une sorte d’antidote au venin des serpents qui mordaient les gens. En regardant le serpent d’airain qui avait été élevé, les gens échappaient à la mort. Jésus a évoqué cette vieille histoire alors qu’il enseignait l’œuvre qu’il était venu accomplir. Jésus est venu nous sauver de la mort que nous avons provoquée en péchant et en nous rebellant contre Dieu. Élevé sur une croix pour nous, Jésus est mort pour payer le prix de notre péché. Et lorsque nous regardons vers Jésus dans la foi, en croyant au pouvoir de son sacrifice pour nous sauver, « nous pouvons avoir la vie éternelle en lui. Car Dieu a tant aimé le monde qu’il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne se perde pas, mais ait la vie éternelle.

 

Jésus, merci de nous permettre de nous tourner vers toi dans la foi et d’être sauvés. Amen.

 

 

Kent Van Til

14

Rev. Marc Nabie
0 Comments
Publication récente

LE DIEU TOUT-PUISSANT ET DOUX Lecture de l’Ecriture – Isaïe 40:10-26 Il s’occupe de son troupeau comme un berger : il prend les agneaux dans ses bras et les porte sur son cœur ; il conduit avec douceur ceux qui...

Lire la suite
Loading