Éphésiens 4:3 Efforcez-vous, par la force contraignante de la paix, de conserver l’unité que l’Esprit vous donne.

Juin 5, 2022

Lectures : Matthieu 5 : 1 – 12.

Au moment où j’écris ces lignes, un groupe de soldats vient de déposer notre gouvernement. Le Burkina Faso n’est pas le seul pays de la région en proie à un conflit armé. Pourtant, l’idée de paix est profondément ancrée dans notre tradition. Autrefois, chaque communauté avait un conciliateur officiel, le forgeron. Il était le médiateur entre le monde des vivants et les esprits, mais aussi entre les personnes elles-mêmes. L’intervention d’un forgeron dans un conflit faisait cesser les hostilités.

 

Paul nous exhorte à conserver l’unité de l’Esprit, en gardant le lien de la paix. Jésus dit : Heureux ceux qui font la paix. L’unité est donc une œuvre de l’Esprit, mais chacun de nous peut la promouvoir ou la détruire. L’unité de l’Église et de la société doit être préservée par le lien de la paix. En Christ, nous qui étions ennemis, nous avons trouvé la paix avec Dieu.

 

Les gens ne sont pas toujours gentils avec vous, ou justes, ou corrects. Mais même dans ce cas, notre rôle est d’apporter la paix, comme des forgerons : dans nos familles, nos églises et nos quartiers. Et pourquoi ne devrions-nous pas contribuer à rendre notre monde meilleur ?

 

Réflexion

 

Y a-t-il des relations compliquées dans mon environnement dans lesquelles je peux être le forgeron ?

« La paix n’est pas un idéal mais un comportement » a déclaré Félix Houphouet-Boigny, ancien président de la Côte d’Ivoire. Que voudrait-il dire ?

Rev. Marc Nabie
0 Comments

Submit a Comment

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Publication récente
Loading
A lire Egalement